Q&A with the Female Leaders of Aurora / Entrevues avec des femmes leaders chez Aurora

We take great pride in the diversity of our team. In honour of this year’s International Women’s Day, we sat down with a handful of female trailblazers from the Aurora family. Here’s Dr. Carolina Koutras (Director, Clinical Science), Dr. Stephanie Lunn (Research Specialist), and Zamina Walji (Vice President, Consumer and Retail Strategy) on what brought them to the cannabis world along with tips for succeeding in an everchanging industry.

A: What drew you to work in cannabis?

CK: As a neuroscientist by training with research investment knowledge from my years in government, I was quickly drawn in by the exciting challenges and magnitude of opportunities in the medical cannabis field.

SL: Cannabis science is wide open. There are so many areas that require further exploration and so much potential for cannabis-based medicines that it’s hard not to feel excited about being a part of such an industry. To me, it felt like the perfect place to land after graduation.

ZW: I was drawn to the pace of execution, the constant change, and the ability to help build a new industry. Seeing what you do on a day-to-day basis come to life is incredibly fulfilling.

A: What would you say is the hardest part of your job?

CK: The hardest part of my job is implementing the highest level of scientific rigour to a field clouded with decades of anecdotal evidence, human bias, and methodological limitations, largely due to (still existing) regulatory and political barriers.

SL: There are many intriguing areas under investigation within our wider scientific community and I would love to be able dive into every single one of them. Choosing which areas will be best served by our input is a challenge!

ZW: What keeps me up at night is that most of what I’m working on has never been done before. I often find myself in a situation where there is no precedence or best practice, so I really need to rely on intuition.

A: How do you empower the people you work with?

CK: I adopt and foster a positive mindset to enable those around me to take more interest in their work, do it better, and understand the value they bring into the company. I try to engage team members in the big picture. When people think beyond their job descriptions and focus their efforts strategically to help the organization succeed, everyone wins.

SL: I always try to ensure I recognize a team member when I notice they have done an excellent job on a task. I think such positive feedback can really help others soldier through those little daily challenges that arise. I also spend a significant time reading scientific literature on cannabis and aim to bring that knowledge into every conversation I have in order to educate others. I believe it’s important that everyone feels as comfortable as possible when discussing the science around cannabis.

ZW: By coaching rather than telling. I guide the people I work with by asking questions, so that they end up making the decisions while at the same time learning through the process.

A: Any advice for other women looking to get involved in the field?

CK: My advice for women is to seize the opportunity! Then, try to seek a female mentor in the company as soon as you can. There are some amazing women at Aurora; I am fortunate to work with Dr. Kelly Narine who has inspired me to become a stronger leader.

SL: I think owning your skillset and having confidence in your abilities is very important, in any field, but especially in a newer field such as cannabis where you may not have experience per se but have transferable skills that could be applied.

ZW: Regardless of gender, get out there and meet with the leaders in the industry. We are always looking for passionate contributors!

________________________________________________________

Nous sommes fiers de la diversité de notre équipe. Pour souligner la Journée de la femme 2019, nous avons rencontré quelques pionnières de la famille Aurora. La Dre Carolina Koutras (directrice des sciences cliniques), la Dre Stephanie Lunn (spécialiste en recherche) et Zamina Walji (vice-présidente, Stratégies consommateurs et ventes au détail) nous expliquent ce qui les a guidées vers le monde du cannabis et nous donnent des conseils pour réussir dans une industrie en constante évolution.

R : Comment en êtes-vous arrivées à travailler dans l’industrie du cannabis?

CK : Je suis neuroscientifique de formation et j’ai acquis des connaissances en investissement dans la recherche au cours de mes années au sein du gouvernement. J’ai donc rapidement été attirée par les défis excitants et par l’ampleur des possibilités dans le domaine du cannabis à des fins médicales.

SL : La porte de la science du cannabis est grande ouverte. Il y a tant de secteurs qui requièrent de plus amples recherches et tellement de potentiel pour créer des médicaments à base de cannabis qu’il est difficile de ne pas être excitée de faire partie d’une telle industrie. Pour moi, c’était un endroit parfait pour évoluer après avoir reçu mes diplômes.

ZW : J’ai été attirée par la vitesse d’exécution, l’évolution constante et la possibilité de contribuer à bâtir une nouvelle industrie. Quand on voit tout ce qu’on fait au quotidien devenir réalité, c’est incroyablement gratifiant.

R : Quel est l’aspect le plus difficile de votre travail?

CK : L’aspect le plus difficile de mon travail est d’utiliser une rigueur scientifique du plus haut niveau dans un domaine assombri par des décennies de preuves anecdotiques, de préjugés et de limites méthodologiques, principalement en raison de barrières réglementaires et politiques (qui existent encore).

SL : De nombreux secteurs sont actuellement au cœur de recherches dans notre communauté scientifique élargie et j’adorerais pouvoir plonger dans chacun d’entre eux. En fait, le véritable défi est de choisir les secteurs qui bénéficieront le plus de notre savoir.

ZW : Ce qui me tient éveillée la nuit, c’est que la majorité du travail que je fais n’a jamais été réalisé auparavant. Je me retrouve souvent dans des situations pour lesquelles il n’existe aucun précédent ni de meilleures pratiques, alors je dois vraiment me fier à mon intuition.

R : Comment faites-vous pour dynamiser et inspirer les gens avec lesquels vous travaillez?

CK : J’adopte et j’entretiens un esprit positif pour aider les gens qui m’entourent à s’intéresser davantage à leur travail, à le faire mieux et à comprendre la valeur qu’ils apportent à l’entreprise. J’essaie de mobiliser les membres de mon équipe et d’avoir une vision d’ensemble. Quand les gens pensent au-delà de leur description de poste et se concentrent sur leurs efforts pour aider l’organisation à réussir, nous en sortons tous gagnants.

SL : J’essaie toujours de souligner les efforts d’un membre de l’équipe lorsque je remarque qu’il a fait un excellent travail. Je crois que ce genre de rétroaction positive peut grandement aider les autres à surmonter tous ces petits défis qui se dressent sur leur passage au quotidien. Je passe aussi beaucoup de temps à lire des publications scientifiques sur le cannabis et je m’efforce de partager ces connaissances avec les autres dans chaque conversation que j’entretiens. Je crois qu’il est important que tout le monde se sente à l’aise le plus possible lorsqu’on traite de la science entourant le cannabis.

ZW : En coachant plutôt qu’en dictant. Je guide les gens avec lesquels je travaille en posant des questions pour qu’ils en viennent à prendre eux-mêmes des décisions tout en apprenant tout au long du processus.

R : Avez-vous des conseils pour d’autres femmes qui aimeraient entrer dans ce domaine?

CK : Mon conseil pour les femmes, c’est de saisir l’occasion! Ensuite, essayez de vous trouver une mentore au sien de l’entreprise dès que vous le pouvez. L’équipe d’Aurora compte des femmes remarquables; par ailleurs, je suis chanceuse de travailler avec la Dre Kelly Narine qui m’a inspirée à devenir une meilleure leader.

SL : Je crois qu’il est très important de maîtriser vos compétences et d’avoir confiance en vos capacités, peu importe le domaine, mais particulièrement dans une nouvelle industrie comme celle du cannabis, dans laquelle vous n’avez pas d’expérience à proprement parler, mais plusieurs compétences qui pourraient avoir de la valeur.

ZW : Peu importe votre sexe, lancez-vous et allez rencontrer les leaders de l’industrie. Nous sommes toujours à la recherche de collaboratrices passionnées.

No Comments Yet

Comments are closed

Get started!

Sign up now

How can we help?

Visit our contact page for questions and inquiries

Hours of Operation

Monday-Friday: 6:00AM to 6:00PM PST

Saturday-Sunday: Closed

Statutory Holidays: Closed